Le cycle de Doha n’a accouché finalement que d’un accord a minima en décembre dernier à Bali – Le Nouvel Economiste

États-Unis, Chine et Brésil en tête, nombreux sont les pays qui désormais refusent de sacrifier leurs intérêts commerciaux et ceux de leurs entreprises.